Origines chinoises 2018-06-22T18:56:19+00:00

Yip Man et Leung Ting

Chine

Après la destruction de son temple Shaolin en Chine, la nonne bouddhiste Ng Mui s’est installée non loin du temple de la grue blanche, au pied de la montagne Tai Leung. C’est là qu’elle fit la connaissance de Yim Yee et de sa fille Yim WingTsun, propriétaires d’une épicerie, où Ng Mui avait l’habitude de faire ses courses en rentrant chez elle. Yim WingTsun, d’une beauté éblouissante, attisait la convoitise du bagarreur du coin, qui l’avait menacée maintes fois de la prendre pour femme contre son gré. Ng Mui eut vent de ces agressions répétitives et décida d’accepter Yim WingTsun comme élève. Elle promit de lui enseigner l’art du combat pour pouvoir se débarrasser elle-même du parasite. Maîtrisant les techniques enseignées par Ng Mui, elle décida de confronter ce querelleur et le vainquit.

Après son mariage, Yim WingTsun transmit son savoir à son mari, qui le transmit à son tour à Leung Lan Kwai. Celui-ci décida d’enseigner cet art de combat à Wong Wah Bo, membre d’une troupe d’opéra à bord d’une jonque rouge. Parmi ses camarades à bord de la jonque se trouvait Leung Yee Tai qui apprit, à son tour, ce style de combat. Ensuite, il transmit son savoir à Leung Jan, un médecin originaire de Fatshan. Ce dernier apprit tous les secrets de cet art et atteignit un grade de perfection inégalé. Tous ceux qui tentèrent de le vaincre furent écrasés, peu importe d’où ils venaient.

Leung Jan transmit toutes ses techniques à Chan Wah Shun, qui donna cours, entre autres, à Yip Man : le dernier Grand Maître, tous styles de WingTsun confondus.

Yip Man

Le dernier Grand Maître, tous styles de WingTsun confondus

Yip Man, le défunt souverain du style WingTsun, ne fut pas seulement considéré comme Grand Maître par ses disciples, mais aussi dans le monde du Kung Fu et des arts martiaux, de manière générale. Yip Man était dépourvu de vanité, la célébrité et les richesses matérielles ne l’intéressaient guère. Il ne présentait pas cette image brusque et dédaigneuse que certains pratiquants d’arts martiaux ne cessent d’entretenir. Ceux qui eurent le privilège de le connaitre furent envoutés par son caractère serein et son hospitalité. Générosité et honnêteté furent les principes qui guidèrent son comportement au jour le jour. En s’entretenant avec lui dans son dialecte, il devint impossible de nier son naturel insouciant et amical. On peut probablement le qualifier de « gentleman » et d’érudit.

Yip-Man

Leung Ting

Leung Ting fut le dernier élève de Yip Man. Il fut accepté comme élève direct, alors que Yip Man avait déjà fermé les portes de son école (= closed-door student).

SiJo Leung Ting ouvrit sa première école à Hong Kong en 1970, qui fut plus tard à l’origine de sa propre fédération : l’International WingTsun Association (IWTA). Pour plus d’informations : www.leungting.com

Sources (textes légèrement modifiés) :
www.wt-akademie-schwarz.de
www.wingtsunwelt.com

Leung-Ting

NOTRE ÉCOLE | NAMUR ET JAMBES

Adultes
École de WingTsun et d’Escrima, Namur et Jambes
Sous la direction de SiFu Rudi Vaneetvelde

GSM : +32478643171
E-mail : rudi.v@wingtsun-escrima.be

Enfants
École de WingTsun, Namur
Sous la direction de SiHing Frédéric Baloche

GSM : +32491 13 79 26
E-mail : frederic.b@wingtsun-escrima.be

Plus d’infos >>>

NOTRE ÉCOLE | CINEY

Adultes et enfants
École de WingTsun, Ciney
Sous la direction de Dai-SiHing Laurent Simon

GSM : +32479 37 78 18
E-mail : laurent.s@wingtsun-escrima.be

Plus d’infos >>>

NOTRE ÉCOLE | LIÈGE

Adultes et ados
École de WingTsun, Liège
Sous la direction de SiHing Philippe Roussel

GSM : +49 178 65 92 702 & +32 496 03 72 76
E-mail : philippe.r@wingtsun-escrima.be

Plus d’infos >>>