GM_Thomas_Schroen_red

Nous vivons à une époque dangereuse. Même si l’État et la police nous donnent un sentiment de sécurité, nous ne sommes jamais à l’abri de situations inattendues. Personne, même le plus paisible d’entre nous, n’est complètement à l’abri d’une situation pouvant mener à une confrontation physique.

Comment se déroule une confrontation physique ?

Au début, il y a toujours un agresseur : une personne qui est en quelque sorte chargée émotionnellement.

Prise de contact

Il y aura d’abord un contact entre l’agresseur et la victime. Le contact minimal que l’on peut établir est le contact visuel. Il peut être causé par un geste inconscient ou inconsidéré.

Attaque, provocation ou test de la victime

Dans le pire des cas, une attaque immédiate a lieu sans avertissement. Une deuxième variante est la provocation qui commence généralement par une question du style : « Qu’est-ce que tu regardes ? » Dans la troisième variante, le test de la victime, l’agresseur procède très habilement et teste la victime présumée pour voir si elle lui convient en tant que victime.

GM PROF. KEITH R. KERNSPECHT a très bien expliqué ces phénomènes dans ses livres et les a ancrés dans nos programmes élèves sous forme de jeux de rôle. GM Kernspecht appelle ces phénomènes les cinq phases du combat rituel :

  • Contact visuel
  • Phase rhétorique
  • Montrer et pousser
  • Des coups sauvages, surtout des « haymakers »
  • Coups de pied contre l’adversaire tombé au sol (entartete Phase)

Certaines formes de violence

Attaque / Agression

Ce sont des atteintes à la santé et à la vie. Dans ce cas-ci, il n’y a plus moyen de désamorcer la situation. Vous devez donc vous battre pour rester en vie.

Bagarres

Les bagarres sont généralement précédées d’une provocation lors de laquelle on peut encore essayer de calmer la situation avec des techniques de communication avant d’avoir à se défendre.

Agression sexuelle

Le viol est généralement précédé d’un test de victime plus ou moins long.

Instruments de l’EWTO pour l’auto-défense

Prévention de la violence

Dans la prévention de la violence, on apprend à ne pas se présenter comme une victime en utilisant des moyens appropriés. Il s’agit non seulement de se connaître soi-même, mais aussi d’apprendre à se comporter de manière adaptée, à décoder le langage corporel et également de développer une certaine conscience.

Désamorcer la situation

Désamorcer une situation dangereuse, cela consiste à éviter une situation violente sans avoir recours à la violence. Il est important d’apprendre à éviter une situation qui pourrait mener à une flambée de violence.

Combat

Il faut pouvoir répondre à la question suivante : « Comment se défendre efficacement avec des moyens et des techniques simples si les mesures précédentes ne fonctionnent pas ? »

Programmes débutants de l’EWTO

À l’EWTO, les deux premiers programmes de WingTsun pour élèves débutants fournissent les outils pour survivre dans une situation d’auto-défense. Nous y trouvons les 4 attaques Blitz, FrightReaction (un programme anti-agression qui tire parti des réactions déjà présentes dans chacun et chacune d’entre nous), des techniques pour s’en sortir dans diverses situations et un entraînement à la pleine conscience. Des entraînements de résistance au stress, une partie théorique (p. ex. concept de la légitime défense), des exercices pour augmenter sa force de frappe (pieds/poings) dans une situation de self-défense, des mises en situation (p. ex. comportement avec plusieurs adversaires, contre des armes, etc.) sont d’autres composantes.

Ces deux premiers grades élèves sont la base d’une auto-défense réussie, mais seulement si vous les répétez régulièrement et que vous les adaptez à des situations différentes. Pour les grades suivants, les scénarios d’auto-défense doivent être entraînés et adaptés sans cesse. On y entraîne tout particulièrement les techniques de coups de poing enchaînés, de coups de coude et de genou. En plus des techniques, nous entraînons bien sûr la force de frappe, des combinaisons diverses et l’anti-sol. Selon moi, un certain degré de forme physique est également essentiel pour survivre dans une situation dangereuse. La technique seule ne suffit pas. Le renforcement de la volonté de survivre et la réduction de l’inhibition liée au fait de frapper quelqu’un devraient également faire partie de l’entraînement. Ces bases sont approfondies dans les programmes élèves supérieurs. Ils vous apprennent à vous défendre contre des armes blanches, contre plusieurs adversaires et dans différentes situations dangereuses (au sol).

L’ensemble des éléments du WingTsun sont basés sur le programme BlitzDefence et il convient de les répéter sans arrêt. Cela s’applique également aux élèves avancés, qui se concentrent souvent uniquement sur leurs propres programmes supérieurs et sous-estiment l’importance des programmes débutants.

Votre GM
Thomas Schrön

Source : www.wingtsunwelt.com

Traduit de l’allemand par SiHing Philippe Roussel (Facebook et Instagram)

Actualités

Catégories

Rendez-vous sur Instagram